[🇫🇷] Bâtir son héritage numérique avec Kazuki Nakayashiki, co-fondateur de Glasp

[Note : This is the french translation of an article about Glasp, a social web clipper app I use quite often. You can find the original article here: https://nesslabs.com/glasp-featured-tool]

Bienvenue dans cette édition de notre série Tools for Thought, où nous interviewons des fondateurs dont la mission est de nous aider à mieux penser et à réaliser leurs ambitions intellectuelles et créatives. Kazuki Nakayashiki est le co-fondateur de Glasp , un web clipper social qui permet aux utilisateurs de partager des extraits et des notes de leurs lectures directement depuis leur navigateur web. Dans cette interview, nous avons parlé de la nature des héritages, du problème de l'isolation des connaissances, de la répétition espacée aléatoire, de la gestion des connaissances sociales et de l'intelligence collective, de l'apprentissage en public, de l'impact de la responsabilité sociale sur la prise de notes, etc. Bonne lecture !

image

Bonjour Kazuki, merci beaucoup de prendre part à cette interview. Glasp est l’acronyme de « Greatest Legacy Accumulated as Shared Proof » [NDLR: En français : Plus Grand Héritage Accumulé comme Preuve Commune] – pourrais-tu nous en dire plus sur ce que cela signifie ?

Merci beaucoup de me recevoir. Je suis un grand fan de Ness Labs et je suis honoré d'être ici aujourd'hui. 

Avant tout, on pense que l'une des activités les plus nobles qui soit est d’apprendre, d’expérimenter et de transmettre ses connaissances aux générations futures. Le monde d’aujourd’hui est construit sur ce que nos prédécesseurs ont bâti dans le passé. Lorsque nous parlons d'héritage, cela ne signifie pas nécessairement transmettre une entreprise prospère ou du capital financier. Bien sûr, c'est merveilleux de pouvoir léguer ces choses aux générations futures, mais je ne crois pas que ce soient les héritages les plus importants, dans la mesure où tout le monde ne peut pas les laisser derrière eux.

Je crois plutôt que le plus grand héritage est de vivre une vie courageuse. De cultiver l'attitude de ne pas se laisser décourager par les difficultés, de ne pas se laisser gagner par le pessimisme et de parier sur le potentiel et les espoirs de l'humanité. 

Et à mon sens, cela veut dire recueillir et partager nos connaissances, notre sagesse et notre histoire et la transmettre à la prochaine génération.

Cependant, même si nous sommes bénéficiaires de travail de nos prédécesseurs, nous ne savons pas vraiment à qui on doit ces efforts, ni comment ce processus s’est déroulé. Grâce à Glasp, nous voulons donner aux gens les moyens de laisser, de partager et de bâtir le plus grand héritage. Notre mission est de démocratiser l'accès à l'apprentissage et aux expériences de nos pairs, qu'ils ont accumulés tout au long de leur vie. Ce faisant, nous pourrons peut-être aider d'autres personnes qui pourraient essayer de suivre un chemin similaire à l'avenir. 

C'est une mission ambitieuse. Y a-t-il eu un moment particulier qui vous a inspiré pour construire Glasp ?

J'ai frôlé la mort à l'âge de 20 ans lorsqu'un hématome sous-dural soudain a paralysé le côté gauche de mon corps. 

Mon médecin m'avait expliqué que je pouvais faire un arrêt cardiorespiratoire à tout moment. J'ai été hospitalisé et j'ai subi une intervention chirurgicale d'urgence. Je me souviens du sentiment de peur et de vide innomable que je ressentais au plus profond de moi alors que j'étais confronté à la réalité, que la normalité d'hier m'était soudainement enlevée et que mon existence pourrait disparaître de ce monde . Depuis ce moment, j'ai voulu laisser derrière moi un héritage qui me permettrait de sentir que j'ai apporté ne serait-ce qu'une petite contribution à l'avenir de l'humanité - un héritage qui serait la preuve et le sens de mon existence dans ce monde.

Je ne sais pas si ce que je vais léguer sera vraiment utile à quelqu'un. C'est une question subjective. Cependant, tout comme les déchets de quelqu'un sont le trésor de quelqu'un d'autre, je crois qu'en léguant mon apprentissage et mes expériences, ils pourront devenir utiles à quelqu'un, à un moment dans le futur.

Si vous ne laissez vos connaissances, votre sagesse et votre perspicacité que dans un espace privé, personne ne pourra y accéder après votre disparition. Étant donné que l'apprentissage collectif a rendu les humains plus intelligents à travers les générations, je pense que le fait de garder les connaissances dans un carcan est une perte énorme pour l'humanité dans son ensemble. En d'autres termes, le problème auquel nous nous attaquons est celui de l'isolement des connaissances. Le monde regorge d'innombrables applications personnelles merveilleuses, mais mon expérience de mort imminente et le processus de recherche du sens de la vie m'ont conduit à l'idée actuelle de Glasp.

C'est très inspirant, merci beaucoup d'avoir partagé les origines de Glasp. Comment fonctionne Glasp exactement ?

Glasp est un web clipper [NDLR: Surligneur web en français] social que les gens peuvent utiliser pour mettre en avant et organiser des citations et des pensées depuis le Web sans avoir à changer d’écrans, et accéder en même temps à l'apprentissage d'autres personnes partageant les mêmes idées. Vous pouvez vous faire une idée de ce qu'est Glasp en regardant ce que nos utilisateurs disent sur le "Wall of Love" sur le site Web.

Après avoir divisé notre mission en parties distinctes, nous avons décidé de nous concentrer sur l’intersection entre la curation, la gestion des connaissances et la communauté. Certains des conseils que j'ai récemment reçus de Jeremy Brown sur Twitter résument ces éléments, ainsi que les idées de Michael Simmons sur la prise de notes publiques et l'apprentissage en public.

Pour la curation, nous proposons actuellement une extension Chrome et une extension Safari, qui, une fois installées, affichent une petite fenêtre contextuelle, comme le surligneur du Kindle lorsque vous sélectionnez du texte, et vous permettront de conserver le passage qui vous a interpellé avec vous. Il permet un sulignage et une prise de notes faciles, sans interrompre l'expérience de lecture.

Lors de la lecture d'un article particulier, tous les surlignages et notes de cet article peuvent être visualisés depuis la barre latérale droite, et être facilement copiés et collés dans des applications de prise de notes, style démarquage. Vous pouvez également ajouter des tags et des commentaires, et voir ce que d'autres ont surligné sur ce site Web directement depuis la page en question.

En termes de gestion des connaissances, comme vous pouvez le voir sur ma page , Glasp organise pour vous vos surlignages et vos notes, et vous permet de filtrer par sujet ou en cherchant un texte spécifique, afin que vous puissiez facilement accéder aux citations, réflexions, idées et idées qui vous ont interpellé dans le passé. La nature sociale de Glasp vous permet également d'accéder aux extraits et aux notes d'autres personnes sur votre page (appelées "marginalia"), afin que vous puissiez vous appuyer sur les perspectives des autres et approfondir vos connaissances. À l'avenir, nous prévoyons d'ajouter une fonctionnalité qui vous permettra de relier vos découvertes à vos surlignages passés ou à ceux d'autres personnes.

Je crois également que le caractère unique et amusant de l'approche de Glasp en matière de gestion des connaissances réside dans sa capacité à vous remontrer souvent ce que vous avez appris. La répétition espacée est l'une des méthodes les plus efficaces pour se souvenir de ce que vous avez lu, mais la triste réalité est qu’utiliser quelque chose comme des flashcards est fastidieux et la mise en place du système est complexe. Avec Glasp, d'autres interagissent avec vos surlignages, ce qui offre des possibilités de revoir vos notes passées régulièrement. C'est unique, car ce sont d’autres curateurs qui provoquent ces opportunités de révision, et je pense qu'il est également intéressant que les curateurs remettent en avant le travail du créateur original.

En ce qui concerne la communauté, Glasp vous permet d’intéragir et d'apprendre d'autres personnes ayant des intérêts similaires grâce aux mécanismes d'apprentissage, les surlignages et les notes. Le feed de la page d’accueil de Glasp vous permet de voir ce que les personnes que vous suivez apprennent et quelles connaissances elles ont acquises. Vous pouvez également rechercher du contenu par sujet, afin de voir ce que vos amis, collègues, influenceurs et autres personnes en qui vous avez confiance ou qui partagent des intérêts similaires apprennent.

Vous pouvez consulter les surlignages et notes de chaque site et trouver également vos auteurs préférés. En particulier, les rédacteurs de newsletter ou de contenu en général peuvent partager leur processus d'apprentissage avec Glasp (« apprentissage en public »). Un engagement fort et des commentaires directs du public et des abonnés peuvent être un excellent moyen d'obtenir des idées et de l'inspiration pour leur futur contenu.

Avoir des partenaires d'apprentissage est inspirant et amusant. Glasp peut améliorer votre processus d'apprentissage en le rendant social. Par exemple, nous collaborons avec le programme d’apprentissage Month to Master dirigé par Michael Simmons pour aider les apprenants à tisser et à partager ce qu'ils ont appris.

image

En ce qui concerne le bookmarking et le surlignage, un des grand défi est que de nombreuses personnes finissent par rassembler un ensemble de liens divers qu’elles finissent par ne plus jamais ouvrir. Comment Glasp relève-t-il ce défi ?

En effet, nous constatons souvent ce problème de la sauvegarde de liens divers conduisant à ce dysfonctionnement, et je pense que c'est un problème qui ne se limite pas au bookmarking et au surlignage, mais à notre société de l'information en général.

ll faut faire la différence entre les applications read-it-later [NDLR: applications de sauvegarde de texte en français] et Glasp. Il existe deux processus de sélection lorsque nous recueillons des informations. On pourrait dire que l'un est large et peu profond. L'autre est étroit et profond.

Pour le premier processus, les applications read-it-later sont efficace en tant qu’espace de stockage de grande quantité d'informations intéressantes, pertinentes ou pouvant être utiles à l'avenir, en remplaçant votre mémoire à court terme. mémoire de travail. Le second est un aspect dans lequel Glasp et d'autres web clipper peuvent montrer leur atout en tant qu’espace de stockage d'informations importantes qui ont été filtrées et que vous souhaitez conserver plus longtemps.

Si le volume de contenu à stocker est énorme et que leur qualité n'est pas vérifiée, il sera difficile de maintenir, d’organiser et de gérer ce contenu, et il en résultera très probablement un cimetière de liens avec peu d’intérêt. Heureusement, l'action principale de l'utilisateur de Glasp n'est pas la sauvegarde de liens, mais l'acte de surligner et de laisser des notes: le seuil d'action pour l'utilisateur n'est pas aussi bas que pour les applications de sauvegarde de liens.

De plus, la possibilité que les surlignages et les notes puissent être vus par d'autres crée une sorte de motivation sociale, de sorte que le seuil d'action pour l'utilisateur soit encore plus élevé. Lorsque vous entendez le mot « surlignage », vous l'associez probablement à l'éducation. Ceux qui connaissent bien l'éducation savent peut-être que la recherche montre que surligner n'est pas une technique d'apprentissage très efficace. Cependant, la recherche suggère aussi que la probabilité que le surlignage soit efficace augmente lorsque l’on y ajoute des incitations modérées.

En d'autres termes, l’idée que quelqu'un puisse voir vos notes est à l’origine d’une forme de motivation sociale, ce qui peut augmenter les chances de sauvegarder quelque chose de plus qualitatif et de plus précieux pour vous. On pourrait dire que ces filtres réduisent le volume de contenu de l'héritage numérique des utilisateurs, mais nous accordons plus de valeur à la perspicacité, aux idées, à l'émotion et à la connexion de certain passages particuliers de ce contenu, qu'au simple fait d'aimer ou de sauvegarder un document.

La véritable force des web clippers ne réside pas dans l'acte de surligner le texte lui-même, mais dans la possibilité de le rechercher et d'y accéder plus tard et de trouver des connexions en son sein grâce à des backlinks et à d'autres moyens. Si on part du postulat que la connaissance est une histoire d’éléments et de relation entre ces éléments, il est intéressant de se demander à quel point il est utile d'observer le nombre de ces éléments non connectés, comme que le nombre de mots et de concepts inconnus que les candidats ont mémorisés, ce qui est souvent utilisé dans la recherche. Il y a matière à débat, et je ne sais pas si nous pouvons conclure que l'effet d'apprentissage du surlignage est faible en réalité.

En bref, on veut résoudre ce problème des amas de liens inutilisés ou celui de l'isolement des connaissances grâce à une friction un peu plus élevé, à la motivation sociale et à la visualisation des contributions de chacun grâce une interface comme celle de GitHub.

Et c'est votre vision de la construction d'un héritage numérique.

Oui. Comme je l'ai mentionné plus tôt, on pense qu'il est très noble pour les gens d'apprendre, d'expérimenter et de transmettre aux générations futures. Et donc, nous pensons qu'organiser et rendre accessible ce qu'une personne a appris et les connaissances qu'elle a construites tout au long de sa vie serait l'approche la plus efficace pour construire son héritage numérique. Bien sûr, Glasp a une fonction de suivi et de sauvegarde, mais l’aspect principal réside dans la visualisation des intérêts et la construction de connaissances dans le temps.

Même dans les médias sociaux traditionnels, on peut construire un héritage numérique passivement à travers les activités d'une personne, et c'est formidable que les gens puissent facilement indiquer leurs intérêts en likant quelque chose. D'un autre côté, ces médias sociaux, de par leur nature éphémère et leur structure basé sur les graphes sociaux, mettent moins l'accent sur la construction de connaissances durables et transgénérationnelles. Par exemple, si je vous demande si vous connaissez de bonnes ressources sur les heuristiques ou la prise de notes, bien que cela dépende du sujet, vous pouvez penser à certains articles, livres, podcasts ou vidéos, mais je suppose que peu de gens penseraient à des threads Twitter ou des messages LinkedIn que vous avez aimés dans le passé de première main.

Comme le dit l'effet Lindy, ce qui est vraiment précieux a tendance à persister sur de longues périodes, et à cet égard, je pense que la méthode traditionnelle d'information circulant de manière éphémère n'est pas une bonne manière de construire un héritage numérique. Chez Glasp, nous espérons créer une plate-forme qui permette à la prochaine génération de rassembler et d'accéder à des connaissances basées autour d’un sujet à n’importe quel moment.

De nombreux knowledge workers utilisent déjà des outils de prise de notes. Comment Glasp s'intègre-t-il aux autres outils de ce genre ?

Nous ne cherchons pas à remplacer ou à rendre les applications de prise de notes obsolètes. Nous apprécions vraiment que ces excellentes applications de prise de notes existent. Nous espérons plutôt que Glasp les complètera. Par exemple, la fonctionnalité copier-coller de Glasp vous permet d'exporter uniquement les parties importantes d'un document, telles que les surlignages et les notes, dans une application de prise de notes, plutôt que le texte intégral.

De plus, comme l’outil récupère des métadonnées comme le titre et l'URL de l'article, vous pouvez aussi laisser vos surlignages et les notes sur Glasp comme un héritage pour les générations futures sans interrompre le fonctionnement de votre application de prise de notes. De cette façon, vous pouvez potentiellement contribuer à l'histoire des connaissances humaines sans changer votre workflow !

image

Ça a l'air formidable! Peux-tu nous expliquer comment vous prenez des décisions de design du produit ?

Toutes les décisions concernant les produits, y compris le design, sont basées sur leur contribution à la mission. Notre mission est toujours notre étoile polaire. Pour le feedback, nous appelons régulièrement nos utilisateurs pour recueillir leurs commentaires et suggestions. Parfois, nous demandons si nous pouvons les appeler, et des fois ils planifient un appel via le bouton "Parler aux fondateurs" sur l'application Web.

Au départ, nous organisions des appels avec chaque nouvel utilisateur inscrit. Maintenant, nous sommes une équipe de trois personnes et, en raison des ressources limitées, nous ne sommes pas en mesure d’appliquer toutes les idées, mais nous conservons tous les commentaires que nous recevons dans un backlog. Nous nous inspirons souvent de cette archive

. Je m'inspire également de GitHub, Wikipedia, Pinterest, Twitter, Goodreads, Kindle et d'autres applications qui, selon moi, sont assez proches en termes de mission, de direction et de domaine. Bien que je designe la majorité de l'UI, je ne suis pas un expert en la matière, donc certains aspects de mon travail peuvent sembler incohérents. Si quelqu'un a de bonnes idées, je suis ouvert au feedback.

Quel genre de personnes utilise Glasp ?

Les principaux utilisateurs sont des grands lecteurs, des gens ayant l’habitude de prendre des notes, des rédacteurs et des apprenants. Ils sont assez studieux et conservent des notes sur des sujets qui les intéressent comme la psychologie, le product management, les biographies, etc.

Il me semble que le contenu de qualité provient d’endroits assez variés, des sites bien connus comme Wikipédia et Ness Labs aux domaines dont je n'ai jamais entendu parler. Il y a désormais plus de 150 000 surlignages ("héritages numériques") sur plus de 20 000 liens uniques. Plusieurs utilisateurs nous ont remerciés pour le contenu intéressant et perspicace qu'ils ont découvert grâce à Glasp, et sur lequel ils ne seraient jamais tombés auparavant.

D'autres cas d'utilisation intéressants sont ceux de personnes comme Ev Chapman et Michael Simmons qui gèrent des newsletter et des blogs. Il est intéressant de voir comment les créateurs de contenu et leur public apprennent les uns des autres et découvrent des extraits à travers ceux des autres. La nature sociale de Glasp est un point de départ qui permet aux créateurs de contenu d'entrer en contact direct avec leur public, de recevoir des commentaires et de s'inspirer pour de futurs articles.

Et toi ? Comment utilises-tu personnellement Glasp ?

Mes sujets d'intérêt récents incluent la psychologie, la prise de notes et l'apprentissage en public. Lorsque je trouve du contenu sur ces sujets, je le parcours rapidement d'abord, et si je trouve un passage particulier qui me parle vraiment, ou que je veux le mémoriser, je le surligne ou je laisse une note. Ensuite, lors de la deuxième lecture, si je me dis "tiens, ça me rappelle un concept mentionné dans un autre article" pour une phrase particulière, je laisse une note avec un lien connexe ou un ancien surlignage. Ensuite, j’ajoute un tag et je laisse parfois un résumé pour moi ou mes futurs lecteurs.

Si je suis curieux de savoir ce que d'autres ont pensé et appris du contenu que j'ai mis en évidence ou trouvé intéressant, je me rends sur la page communautaire de Glasp pour obtenir des informations sur ce contenu. Il est fascinant de voir comment différentes personnes ressentent et pensent le même contenu. Plus j'obtiens de points de vue, plus ma compréhension du sujet s'approfondit.

En outre, en raison de la friction pour ajouter du contenu dans Glasp, je laisse des passages que je pense être vraiment bon, donc lorsque je veux faire des recherches sur quelque chose, je le cherche d'abord sur ma page dans Glasp. Plus je passe de temps, plus je rassemble d'informations sur un sujet particulier, ce qui est utile car, à chaque recherche, je découvre de nouveaux liens et j'ai un accès immédiat à des informations importantes. 

Je peux également partager mes extraits et mes notes sur un sujet particulier via une URL unique. Ainsi, lorsqu'un ami ou un collègue m'interroge sur un sujet, je partage ce lien avec lui afin qu'il puisse accéder au contenu qui me semble important. Bien entendu, je peux également effectuer des recherches sur les pages d'autres utilisateurs. Il est intéressant de voir ce que les autres apprennent et ce qu'ils trouvent important, car j'ai l'impression d’avoir une petite fenêtre qui donne sur leur esprit en accédant à leur héritage numérique.

Actuellement, nous envoyons à nos utilisateurs une newsletter hebdomadaire Glasp deux fois par semaine avec trois bons articles que nous avons lus cette semaine-là. Avec Glasp, les extraits et les notes sur ce que j'ai appris se trouvent tous au même endroit, il m'est donc très facile de créer une newsletter. En fait, il suffit de copier-coller les extraits, les notes ou les commentaires dans le corps de la newsletter.

Par conséquent, si vous êtes rédacteur de newsletter ou de contenu et que vous partagez régulièrement les articles que vous lisez avec votre public, il vous sera plus facile de créer votre newsletter, et vous pourrez également partager les inspiration et le processus d'apprentissage qui ont mené à sa création.

Il reste beaucoup à faire pour améliorer la façon dont nous apprenons ensemble et accroître notre intelligence collective. Où vois-tu Glasp dans quelques années ?

Nous voulons passer notre vie à travailler sur la mission de Glasp. Cela prendra pas mal de temps et il y a encore beaucoup d'obstacles à surmonter. Pour ce qui est de laisser un héritage numérique aux générations futures, nous pensons qu'il faut un système qui permette de stocker les données à long terme, de les sécuriser et de les rendre facilement accessibles.

Peut-être qu'une technologie décentralisée comme la blockchain ou quelque chose comme cela sera nécessaire. Ou alors, le graver sur une surface physique pourrait faire office de sauvegarde. On discute encore de la durabilité et de la permanence sur le long terme, mais nous espérons trouver un moyen de préserver cela au fil du temps.

J'espère que, dans les prochaines années, nous serons devenu une sorte de profil social indiquant votre parcours d'apprentissage, et un moteur de recherche de nouvelle génération vous permettant d'effectuer des recherches dans l'héritage numérique laissé par les personnes en qui vous avez confiance ou que vous suivez.

Je pense également que si nous pouvons visualiser, à la manière d'un arbre généalogique, où les gens obtiennent leurs informations et comment et à qui ce qu'ils ont appris a été transmis, nous serons en mesure de visualiser une de leur contribution à la société.

Il serait très émouvant de pouvoir voir comment ce que ses grands-parents et arrière-grands-parents ont laissé derrière eux a été transmis à soi-même et à la société au fil des générations, et il serait intéressant de voir comment ce que l'on laisse derrière soi est transmis à ses petits-enfants et arrière-petits-enfants. Rien ne me rendrait plus heureux que de voir une augmentation, même minime, du nombre de personnes qui trouvent un sens et une valeur à leur vie grâce à Glasp.

Très belle mission. Merci beaucoup pour ton temps, Kazuki ! Où les gens peuvent-ils en apprendre davantage sur Glasp et l'essayer ?

Merci beaucoup de m'avoir reçu ! Vous pouvez essayer Glasp à l'adresse glasp.co. Nous avons une extension Chrome et une extension Safari. C'est totalement gratuit. Nous sommes également actifs sur les réseaux sociaux (Twitter, Linkedin) et nous essayons de tenir notre communauté informée des mises à jour. J'ai vraiment hâte de connaître les réactions de la communauté de Ness Labs sur Glasp !